4. La première conférence
au sommet franco-allemand des jeunes

Parallèlement à la conférence au sommet du chancelier fédéral allemand Gerhard Schröder, chef de l’État Français Jaques Chirac et Premier ministre Français Lionel Jospin, 80 jeunes Allemands et Français à l’âge de 18 à 20 étaient invités pour la première conférence des jeunes le 9 juin 2000 à Mayence. La conférence des jeunes ne devait pas apparaître comme chose de moindre importance á la conférence des hommes d’État. On voulait plutôt donner la possibilité de poser leurs propres revendications aux jeunes. Les chefs d’État se rencontrent deux fois par l’ans depuis 1963. Ce sont en attendant 74 conférences au sommet entre l’Allemagne et la France et maintenant il est grand temps que les jeunes reçoivent leur propre conférence dont l’initiative remonte au président du Conseil Rhénanie-Palatin Kurt Beck, en ce moment le mandataire de la République fédérale d’Allemagne pour la collaboration culturelle avec la France.
Pendant que Schröder, Chirac et Jospin tombaient d’accord sur des reformes européennes et de la politique d’armement , les jeunes s’occupaient de la question : « Comment voulons-nous à venir vivre et travailler en Allemagne et en France ? »
Ainsi, quelques revendications considérables ont été listées:
Les jeunes proposent d’avoir un cours à l’école où on apprend quelque chose des systèmes politiques des autres pays européennes. Ils revendiquent des lois unitaires, la reconnaissance mutuelle des diplômes de fin d’études et l’assistance pour les jeunes de familles socialement faibles afin qu’ils puissent participer aux échanges scolaires.
"Mais la conférence au sommet serait seulement logique si les propositions deviennent réalisés", ajoute un participant.